Le Tour au Ventoux de 1950 à 1967

Le Tour de France franchira le Mont-Ventoux pour la première fois en 1951 et passera pas moins de 4 fois sur le géant de Provence dans les années 50.

Dans les années 60, Poulidor s'illustre à l'arrivée de l'étape du 6 juillet 1965.


Sélectionnez des dates de passage du Tour de France pour en connaître l'histoire :
Les années 2000 (2000 - 2002 - 2009)
Les années 70 à 90 (1970 - 1972 - 1974 - 1987 - 1994)
Les années 50 et 60 (1951 - 1952 - 1955 - 1958 - 1965 - 1967)

 

 

Les années 50

1951 - Dimanche 22 juillet Montpellier - Le mont Ventoux / Avignon (224 km)

 

Le Tour découvre le Mont Ventoux par sa face nord. À 2 km du sommet, Lucien Lazaridès s’échappe pour devenir le 1er coureur de l’histoire du Tour à franchir le sommet du Ventoux. Rattrapé dans la plaine, il devra laisser la victoire d’étape à Louison Bobet qui franchit le premier la ligne d’arrivée sur les Allées de l’Oulle à Avignon.
Le Suisse, Hugo Koblet, remporte le Tour de France.

 

 

1952 - Mercredi 9 juillet Aix-en-Provence - Le mont Ventoux / Avignon (178 km)

 

Dans l’ascension du Ventoux, Jean Robic, profitant d’une crevaison de Fausto Coppi, prend les devants. Il passe en tête au sommet du Mont Ventoux avec 2’ 36’’ d’avance. Il réussit à conserver ces précieuses minutes dans la descente, puis dans la plaine, pour aller l’emporter à Avignon.
Fausto Coppi remporte son deuxième Tour de France.

 

 

1955 - Lundi 18 juillet - Marseille / Le Mont Ventoux / Avignon (198 km)

 

Cette étape, du fait de la canicule, est marquée par de sévères défaillances. Jean Malléjac, victime d’une insolation, s’écroule sur la route et perd connaissance. Ferdi Kubler, quant à lui, chute deux fois dans la descente avant d’arriver exténué dans la Cité papale.
Louison Bobet passe en tête au sommet du Ventoux, gagne à Avignon. et remporte quelques jours plus tard le Tour de France pour la 3e année consécutive.

 

 

1958 - Dimanche 13 juillet - Bedoin / Le Mont-Ventoux (21,6 km)

 

Cette étape est une première. Le Luxembourgeois Charly Gaul, remporte en 1h 02’ 09’’, soit à plus de 20 km/h de moyenne, la première étape contre la montre en montagne de l’histoire du Tour de France.
Charly Gaul remportera ce Tour de France 58.

 

Les années 60

1965 - Mardi 6 juillet - Montpellier / Le mont Ventoux (173 km)

 

Après sept années d’absence, le Tour revient au Ventoux. Pour la première fois, une étape en ligne se termine au sommet. En l’absence de Jacques Anquetil, Raymond Poulidor fait figure de grand favori. À l’approche du col des Tempêtes, Poulidor s’en va seul pour franchir en vainqueur le sommet du Ventoux avec seulement 6’’ d’avance sur Julio Jimenez.
Felice Gimondi, quant à lui, 4e de l’étape du Ventoux, conserve son Maillot jaune et pour sa 1ère participation remporte le Tour quelques jours plus tard devant Raymond Poulidor.

 

 

1967 - Jeudi 13 juillet - Marseille / Le mont Ventoux / Carpentras (211 km)

 

À moins de 2 km du sommet une stèle élevée à la mémoire du coureur anglais Tom Simpson rappelle la tragédie du 13 juillet 1967.
Sous la canicule, le champion du monde sur route en 1965 demeure un temps en compagnie des meilleurs. À deux kilomètres du sommet, il se met à vaciller, puis tombe pour ne plus se relever. Transporté en hélicoptère à l’hôpital d’Avignon, il décède peu après son arrivée.
L’étape, quant à elle, après que Julio Jimenez eut franchi le sommet du Ventoux en tête, est remportée au sprint à Carpentras, capitale du Comtat Venaissin, par Jan Janssen. Cette édition du Tour de France est remportée par le Français Roger Pingeon.

 

<< Les années 70 à 90 (1970 - 1972 - 1974 - 1987 - 1994)